Libre parcours

Forces primitives

Le lac derrière chez moi s’en va tout doucement.
Abandonnée par les eaux la vallée qui l’abrite ressemble désormais à une plaie géante.
Sur ses berges rocailleuses de puissantes alchimies opèrent.
L’air et le soleil transforment la matière débarrassée du derme aquatique.
Limons, vases, bois et animaux morts se désagrègent,
offrant la vision des forces primitives à l’œuvre au bord du néant.

Olivier Brosselin

  • Prise de vue:

    Canon 5d Mark II, TCL 950 (Alcatel 950)

  • Softs post:

    Adobe Photoshop, Lightroom

  • Share: